Holà,

Dernière semaine dernière, ligne droite avant le tant attendu festival TOUS LEZ’ARTS 2015.

Alors que la météo à d’ores et déjà prévus un grand soleil su la place d’herret. Faisons un petit tour d’horizons des groupes qui enflammeront la piste.

Vendredi soir :

 

Après une mise en bouche Roots – Old Reggae by E-Pyz Sound Systems et l’apéritif offert par l’équipe des FADAS GASCON, nous pourrons découvrir sur la grande scène :

AFRICA’N’PERCU : africanpercu.com

Africa’n’Percu a été crée en 2011 autour de quatre musiciens : Morgane aux percussions, Tony à la basse, Aurélien au balafon et Clément à la batterie.

Le groupe était au départ un projet ponctuel pour une date précise mais l’expérience ayant été concluante, les musiciens ont décidé de poursuivre pour quelques concerts supplémentaires.

Les répétitions se multiplient et les concerts également. De nouvelles compositions voient le jour.
Africa’n’percu s’est forgé une solide expérience de la scéne. .

Après des dates tel que le Reggae sun ska 2014 ou le Printemps de bourges Dougy Man a quitté le groupe laissant ainsi la place à Pierroots et Dougy les deux nouvelles voix d’Africa’n’percu. Le groupe développe ainsi un mix des influences de chacun autour du Reggae. A découvrir en live vendredi dès 21H .

PAPA JO : papa-jo.com

C’est l’histoire de trois frères aventuriers qui se retrouvent après avoir exploré des horizons naturels d’une grande biodiversité. L’un est imprégné de rumba afro-cubana, de musique gnawiya et autres rythmes envoûtants… Un autre, comme un poisson dans l’eau, navigue sur les innombrables ramifications du jazz, d’un continent à l’autre, et ramène de cuba une petite pointe de piment caliente… Le troisième, qui baigne dans la soul, la samba et le reggae, y pêche des chansons d’amour et d’amitié…

Tout est bio et bon pour le moral…

Dj VinVin : Fadas Gascon (Pavie)  Sur sound sytem

Représentant de l’asso des Fadas gascon. VinVin assurera les interplateaux au platine et clôturera la soirée du vendredi !!!

Soirée REGGAE DUB en partenariat avec l’asso FADAS GASCONS! : https://www.facebook.com/Duck-a-Dub

Samedi soir

 

CAPTAIN DUFF AND HIS LEWD TENANTS (Folk/Bluegrass Band) : Captain-Duff-and-his-Lewd-Tenants

Ils sont beaux, ils sont forts et ils sont chauds bouillant pour le festival!!!
oh yearrr!

(Folk/Bluegrass Band)

 

WATUSI : https://www.facebook.com/-Watusi-

Ces cinq musiciens hétéroclites proposent un répertoire de compositions Nu-Soul débordant d’énergie, mêlant en première ligne les voix Soul des deux chanteurs à la complicité étonnante et une voix parfois influencée Rap, le tout sur des rythmiques Hip-Hop, Funk, Rock ou bien Electro qui régalent les amateurs de fusion et fait de nouveaux émules à chaque concert.

-Watusi- vient d’enregistrer son premier album en complète auto-production dans leur studio, sous les micros experts d’Arnaud Gineste (Mathieu Chedid, General Elektriks, Samarabalouf…).

BUSTIC PLASTER (Dub electro / Burlesk show) : www.busticplaster.comwww.facebook.com/BUSTIC-PLASTER

Sous leur allure de freaks, ces 3 décalés du bocal from Toulouse vous plongent dans leur Psychiatric Cosmic Show, un monde où règnent absurde et burlesque ! Expérimentations sonores, entre hip-hop dub electro et punk, c’est la promesse d’un spectacle hybride bien vivant!

Depuis 2012, ils ont joué à la salle du Cap,
à l’Aéro, au Connexion Live, à la Dynamo, à Mix’art Myrys,
à Samba Résille, au Bikini….
avec Panda Dub, Parabellum, I Phaze, Dubmatix, Jungle Fever, La Chose…

 

DJ PENTO (+ interplateaux )

« IL ÉTAIT UNE FOIS UN DJ À L’OUEST » : avec sa disco-mobole « Disk-Lexik » Dj Pento vous fait son chaud! Mais est-ce vraiment une disco-mobile? Et Dj Pento est-il vraiment un Dj? En tout cas ce fan des Johnny (Hallyday bien sûr, mais aussi Cash et Rotten…) vous emportera dans son monde musical intemporel ..

Samedi 11 juillet, Dj Pento sera à Herret en compagnie de la fine équipe des Toboz’Style et de nombreux artistes, dont les copains de BUSTIC PLASTER pour une session super spéciale WESTERN!!! Alors enfourchez votre poney et venez nous y rejoindre!

Merci à tous pour ce merveilleux samedi à Herret et d’avoir fait de cette Gratiféria Clownesque une franche réussite !

De beaux moments, des surprises, des rencontres, du partage, du rire, de l’amour, on s’est fait du bien, on espère que vous aussi!!

Merci à tous les musiciens, magicien, toboziens, compteurs….

Merci à tous ceux qui ont apporté de jolis objets et qui ont joué le jeu de l’échange et de la gratuité

Voici un début de photos, d’autres arrivent très vite 🙂

N’oubliez pas le prochain rendez-vous avec l’Original Toboz Style : Tous Lez’Arts au Farwest

Petit rappel pour ceux qui n’était pas là :

QU’EST-CE QU’UNE GRATIFERIA ?
Traduit de l’espagnol « Gratiferia » signifie marché gratuit.
Le concept de marché gratuit nous vient d’Amérique Latine, et plus précisément de Buenos Aires.
L’idée est d’inciter les gens à venir déposer des objets dont ils n’ont plus l’utilité et qu’ils acceptent de donner, sans attendre quoique ce soit en retour. Ceux qui le souhaitent peuvent ensuite se servir gratuitement, qu’ils aient ou non quelque chose à offrir, cela n’a pas d’importance. Il ne s’agit donc pas de troc, puisqu’il n’y a pas forcément de réciprocité.
Les objets apportés doivent par exemple être en bon état. Et bien que tout soit gratuit, il n’est pas permis de tout s’approprier pour aller le revendre plus loin (cela va de soi !). On s’en remet alors à la bonne foi des participants.
Notons également qu’une gratiferia ne se limite pas forcément aux objets. Des biens immatériels peuvent également être proposés : performances artistiques, musicales, échanges de compétences, etc.
Pourquoi la gratuité ?
Les initiatives en faveur de la gratuité se multiplient. Elles vont à l’encontre de l’idée dominante selon laquelle tout service doit être payant. En outre, elles ou- vrent d’autres horizons que les rapports marchands. Sans aller jusqu’à dire que ces systèmes alternatifs de circulation des biens remplaceront l’économie de marché, nous affirmons qu’ils accompagneront peut-être un changement pro- gressif de notre rapport à la consommation.
Dans une gratiferia, des objets que l’on croyait bons pour la poubelle retrouvent parfois une seconde jeunesse. Par ailleurs, il s’agit d’un des très rares endroits où l’on n’est pas limité par le contenu de son porte monnaie. De plus, des liens nouveaux se créent ; on échange avec des passants ou des participants dans la joie et la convivialité.