Merci à tous pour ce merveilleux samedi à Herret et d’avoir fait de cette Gratiféria Clownesque une franche réussite !
De beaux moments, des surprises, des rencontres, du partage, du rire, de l’amour, on s’est fait du bien, on espère que vous aussi!! Merci à tous les artistes qui ont partagés la scène ouverte jusqu’au bout de la nuit….

A tout bientôt pour le Festival Tous lez’Arts au FARWEST

QU’EST-CE QU’UNE GRATIFERIA ?
Traduit de l’espagnol « Gratiferia » signifie marché gratuit.
Le concept de marché gratuit nous vient d’Amérique Latine, et plus précisément de Buenos Aires.
L’idée est d’inciter les gens à venir déposer des objets dont ils n’ont plus l’utilité et qu’ils acceptent de donner, sans attendre quoique ce soit en retour. Ceux qui le souhaitent peuvent ensuite se servir gratuitement, qu’ils aient ou non quelque chose à offrir, cela n’a pas d’importance. Il ne s’agit donc pas de troc, puisqu’il n’y a pas forcément de réciprocité.
Les objets apportés doivent par exemple être en bon état. Et bien que tout soit gratuit, il n’est pas permis de tout s’approprier pour aller le revendre plus loin (cela va de soi !). On s’en remet alors à la bonne foi des participants.
Notons également qu’une gratiferia ne se limite pas forcément aux objets. Des biens immatériels peuvent également être proposés : performances artistiques, musicales, échanges de compétences, etc.
Pourquoi la gratuité ?
Les initiatives en faveur de la gratuité se multiplient. Elles vont à l’encontre de l’idée dominante selon laquelle tout service doit être payant. En outre, elles ou- vrent d’autres horizons que les rapports marchands. Sans aller jusqu’à dire que ces systèmes alternatifs de circulation des biens remplaceront l’économie de marché, nous affirmons qu’ils accompagneront peut-être un changement pro- gressif de notre rapport à la consommation.
Dans une gratiferia, des objets que l’on croyait bons pour la poubelle retrouvent parfois une seconde jeunesse. Par ailleurs, il s’agit d’un des très rares endroits où l’on n’est pas limité par le contenu de son porte monnaie. De plus, des liens nouveaux se créent ; on échange avec des passants ou des participants dans la joie et la convivialité.

Une pensée sur « Gratiféria Clownesque »

Les commentaires sont fermés.